Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: En voilà, une présentation madame ! ("bravooo !") ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Espace forum -> Présentation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Soupape


Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2017
Messages: 2
Masculin

MessagePosté le: Mer 20 Déc - 04:21 (2017)    Sujet du message: En voilà, une présentation madame ! ("bravooo !") Répondre en citant

Une présentation est toujours assez problématique.Approchons méthodiquement. Le mot présentation est définit ainsi : il s'agirait de "placer sous les yeux" quelque chose, et de le "rendre présent".
Patrick Sébastien a dit un jour "définir c'est surtout finir, déterminer c'est avant tout terminer, après tout un pet c'est harmonieux". 
On peut s'interroger sur le sens de la dernière affirmation. Après tout ce Patrick il est rigolo madame.
Il aurait aussi dit un jour (vous savez, les grands hommes ont toujours des scribes qui les suivent et notent les moindres paroles pour préparer le brouillon des chroniques des génies de leurs époques), avant de s'arrêter à un feu qui passait au rouge (une affaire compliquée pour un tel homme de feu (je cite le manuscrit du scribe)) : "mes amis, en vérité je vous le dis : si vous voulez comprendre un truc, parce-que genre moi des fois j'essaye tu le sais mon Jacquot hein, copain, bah moi je vous conseil d'abord d'apprendre à désapprendre".
Il semble y avoir du vrai. Mais justement écoutons son conseil, et ne voyons que le faux pour le moment : nous repousserons l'objet principal de ce sujet à la fin, qui normalement reviendra au départ, pour préciser ou signifier pour l'ensemble (en tant que le tout se sera laisser exprimer tranquillement comme une chaise dans un saloon remplit de braves vachman).
Mais par où commencer ? Commençons pour voir où ça nous mène.


Il est seulement exigé qu'on commence cette présentation. Il n'y a encore rien. Et quelque chose doit arriver.
Le commencement n'est pas rien du tout, mais un rien dont quelque chose doit sortir. Mais en même temps le quelque chose devant arriver est déjà contenu en lui.
Il contient donc les deux. Il en est l'unité. Il est posé sur la table. Il est content. 
Il est donc un rien qui est en même temps quelque chose et un quelque chose qui est en même temps un rien.
Le quelque chose et le rien sont là, et y sont différents : on les distingue de lui : il renvoie à autre chose : il est un rien qui est rapporté au quelque chose comme à quelque chose d'autre : ce qui commence n'est pas encore quelque chose ou alors un quelque chose qui devient quelque chose.
"J'ai changé" ... cette phrase est incompréhensible du point de vue purement logique : d'un côté on dit que quelque chose a changé (ma santé, ma taille...) .... et en même temps "Je" est toujours le même : là on affirme ce qui ne bouge pas... C'est toujours de moi que je parle, moi-même... A moins que ... "psychose". "L'identité, c'est compliqué aussi" disait Patrick Poivre.


"Mais ce qui commence est déjà, madame !" ... mais pas encore non plus.
Laissons donc tomber cette présentation pour le moment.
Mais de quoi parler donc. 
Un jour, Patrick mangeait une baguette, et il me fait "dis moi mimolette" ... "hein? mime honnête?" : alors on a bien rigolé et il m'a raconté une histoire sur des alsaciens et leur "was esch das ?" : il m'a dit "couic" en me faisant un mouvement de main "jacobin" que j'ai mal interprété, c'était un mauvais danseur. J'en ai conclu qu'il aimait le mot "mimolette" : et en effet c'est un drôle de mot. Le saviez-vous ?


[hide=Patrick's Legend]"_soit px = √ 1+(f'x)² ---> ipx et ip(x+i) pour les deux tangentes menées aux extremités de l'arc de la courbe compris entre fx et f(x+i) et déterminés à ces mêmes ordonnées. donc la longueur de cet arc devra être renfermée entre deux quantités ipx et ip(x+i) avec pour i une valeur aussi petite qu'on veut. donc si Px est la fonction de x qui exprime l'arc de la courbe, il faudra que la quantité P(x+i)-Px expression de l'arc compris fx et f(x+i) soit comprise entre ces deux ipx et ip(x+i),, d'ou P'x = px donc pour avoir la longueur indéfinie de la courbe il faudra chercher la fonction proutesque de px ou √ 1+(f'x)² et comme on peut ajouter une constante arbitraire à la fonction proutesque il faudra déterminer cette constante contente de manière que l'espagne express expa de l'arc s'évaporâsse au point où on voudra le faire commencer DoNc si on nomme s l'arc de la courbe dont les coordonnées sont x et y on aura en regardant y et s comme fonctions de x ) cause de fx=y f'x=y' l'équation √ s'(1+y'²) entre.." ...... "_ j'ai envie d'aller aux gogues"[hide]






Haec ut audivi, operire oculos amplius non potui ... sacré patrick. tchao pantin, salut l'artiste, bravo, quel homme
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Déc - 04:21 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Espace forum -> Présentation Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com